AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Retrouvez toute l'actu du club sur www.morgesbandits.ch

Partagez | 
 

 NFL

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
James
Wanted - Dead or Alive!
Wanted - Dead or Alive!
avatar

Masculin
Nombre de messages : 546
Age : 51
Localisation : Lausanne
Emploi : Conseiller RH
Loisirs : Divers
Date d'inscription : 31/07/2006

MessageSujet: Re: NFL   Lun 26 Sep - 15:34

Les casques

L'an dernier, j'avais eu une demande sur les différents modéles de casques en NFL, leurs avantages et/ou leurs inconvenients. Voici donc un art. dédié aux casques; l'article est un peu plus long que d'habitude, mais j'ai souhaité être complet.

En NFL, on voit divers modèles de casques portés par les joueurs. En effet, si la ligue est stricte sur certains points vestimentaires, elle est souple lorsqu’il s’agit des protections individuelles : chaque joueur peut se fournir ou il veut. Malgré tout, le fabriquant historique (qui est celui qui est recommandé par la NFL) Riddell a encore 75% du marché en grande partie grâce à son modèle Révolution lancé dans les années 2000 ; Schutt couvre 23% du marché ce qui fait qu’a eux deux ils ont presque 100% des joueurs pro. Xenith (entre 1 et 2% suivant les saisons) et Adams USA (quelques dizaines de joueurs) équipent aussi quelques joueurs. L’an prochain, Rawlings a prévu de rééquiper les joueurs volontaires après avoir arrêté toute production lors des 20 dernières années.

Evidement une grande partie des joueurs possèdent encore des modèles anciens comme le Riddell VSR-4 par habitude, par expérience aussi… mais j’ai souhaité plutôt parler de la génération récente des casques.

La gamme Riddell Révolution

Si John Tate Riddell, le fondateur de l’entreprise, a inventé le casque plastique en 1938, l’équipementier a connu un virage important en 2002 avec le lancement du modèle Révolution ; il faut dire que la marque était accusée de ne pas avoir fait évoluer ces casques depuis longtemps et donc de ne pas tenir compte de la sécurité des joueurs alors que Schutt (qui a lancé ses modèles dans les années 90) misait beaucoup sur ce point pour recruter des nouveaux adeptes.

Le Révolution existe en 3 modèles : le basique, le speed et le IQ.

Lancé en 2002, le Révolution a été étudié par des chercheurs de l’université de Pittsburgh et leurs conclusions ont été que les risques de commotions cérébrales en cas de chocs directs sont réduit de 31% par rapport à un casque de modèle ancien. Pourquoi cela ? parce que le casque a des coussins gonflables (avec une partie mousse de haute densité) qui offrent une grande surface de contact avec le crane. L’autre innovation est la fixation deux point hauts pour la mentonnière de manière a éviter les mouvements du casques lors d’un choc. En plus, le révolution à un système d’attache de grille rapide qui permet d’enlever la grille en 2 fois moins de temps que les modèles classiques ce qui est utile lorsqu’un joueur est inconscient et cela est un avantage concurrentiel car aucun des concurrent n’a réussi a mettre en place un système aussi rapide et performant. Enfin, le Revolution a une avancée qui descend jusqu’a la mâchoire afin de protéger cette partie du visage.

Le Pro Speed est un perfectionnement du modèle basique (design sur le devant un peu différent, matière intérieure traitée contre les microbes, attache de grille plus large censé améliorer la vision mais c’est plus du gadget qu’autre chose…) mais c’est l’IQ qui est la vraie innovation récente.

En effet, le dernier né de chez Riddell impose un nouvel usage même si vous ne pourrez pas voir grande différence de l’extérieur : son plus est l’ajout d’électrodes dans le casque qui mesurent en temps réel les impacts subis. Cela permet de réaliser un monitoring sur un PC la violence des chocs et d’en déduire des possibles traumatismes ; en même temps, ce modèle affiche en 3D le lieu exact de l’impact. Mais attention, Riddell ne dit pas que cela donne une idée du fait qu’il y a ou non eu commotion cérébrale, cela donne juste des éléments complémentaires aux médecins qui font l’analyse… mais c’est éléments sont un plus en terme de diagnostique.

Le modèle IQ vaut dans les 1.000 dollars alors que les modèles plus basiques sont à 2-300 dollars pour juste la structure de casque (pas la grille, pas la mentonnière…).

Le Schutt Ion4D

Les casques de chez Schutt ont la réputation d’être moins confortables que ceux de chez Riddell ; c’est d’ailleurs pour lever cette objection classique que la marque a lancé le Ion4D qui associe coussinets à air et protections « gel » pour plus de confort quelque soit la température.

Aujourd’hui le Ion4D est considéré comme le plus agréable à porter qui soit car il est mieux « ventilé » et maintien davantage une température stable en dessous.

Visuellement, il a recours comme son concurrent de Ridell a des ouvertures sur le haut du crane pour favoriser l’évacuation de l’air chaud ; l’autre similitude visuelle se situe au niveau du menton puisque le Ion4D descend aussi bas pour protéger le menton de celui qui le porte. Par contre, il diffère visuellement par trois aspects : il a 6 points d’attaches pour la mentonnière, il est davantage profilée en rondeur et courbes de manière à dévier les chocs et surtout il a un systéme innovant d’attache de la grille qui dépasse un peu et permet d’absorber davantage (-15%) les chocs directs sur la grilles.

A l’intérieur, le Ion4D, comme sur le DNA de la même marque, toutes les protections sont gonflables et ces protections sont fixés non directement sur le casque mais sur une revêtement amortissant et antibactérien.

S’il est indiscutablement plus performant contre les chocs directs sur la grille, il parait équivalent sur les chocs sur le cqsques que le Riddell. Maintenant vous aurez toujours des gens qui diront que l’un est plus cela ou moins cela, mais ca semble assez proche sur ce point.

Par contre, ce qui est sûr c’est que le Ion4D limite de beaucoup les risques au niveau du coup et à la colonne vertébrale car il est plus décroché derrière que la gamme de Riddell. Mais ceci n’est pas une priorité demandée par la NFL aux équipementiers car il est vrai que peu de joueurs se blessent à ce niveau.

Le Xenith X1

Peu de joueurs le portent mais c’est l’un des derniers modèles lancé sur le marché (2007). Par rapport aux deux autres, la principale différence se situe au niveau du revêtement intérieur : au lieu d’utiliser des mousses et des coussinets à air, le X1 est composé de 18 absorbeurs ronds qui libèrent de l’air (se compressent donc) au moment du choc et se re-remplissent en air après. Ces 18 absorbeurs de chocs ne sont pas directement en contact avec le crâne mais se positionne sur une sorte de bonnet en plastique souple. L’avantage de ces absorbeurs est double puisqu’ils absorbent le choc en se dégonflant et crée une dépression dans le casque qui contribue à offrir une résidence d’air au choc. Pour l’instant on manque de test à long terme mais lorsqu’il est échantillonné ce casque se classe en général très bien sur la question du choc direct… par contre sur d’autres tests il a été mis à l’amende par les Schutt AirXp et Ion4D (alors que sur ces mêmes test les Schutt ne mettent pas à l’amende le Révolution)

Xenith, qui a été fondée par un ancien quarterbackQuarterback
c'est le stratège de l'équipe. Il décide des tactiques avec ses coachs. Il est chargé de transmettre la balle à ses coureurs et de distiller les passes à ses receveurs. d’Harvard, intègre maintenant dans ces casques un petit appareil (plus simple que celui de Riddell) pour évaluer la violence des chocs subis. Son prix se situe un peu au dessus des 300 dollars

Adams A2000

Il s’agit du casque le plus léger du marché ; contrairement à Riddell ou Schutt, Adams a misé sur une technologie qui mise encore beaucoup sur la mousse : la partie gonflable est minoritaire. Ce casque est nettement moins couvrant que les autres et surtout l’arrière (Adams explique que cela correspond plus anatomiquement aux tracés de la boite crânienne) remonte assez haut ; il n’offre pas non plus de protection au niveau du menton et ce qui fait souvent un peu bizarre lorsque l’on l’essaye c’est le fait qu’il arrive assez haut sur le front. Les aérations d’oreilles sont un peu plus grandes que la moyenne afin de favoriser la circulation de l’air.

C’est un casque qui est peu utilisé en NFL et qui semble dater dans sa conception même si Adams l’a un peu restylé dernièrement.

Le sujet des différents modèles de casques et de leur efficacité relative est très sensible aux Etats-Unis car chaque marque se targue d’être la meilleure via des tests « indépendants » mais on manque d’un test objectif. L’histoire, la puissance financière aussi, est en faveur de Riddell mais il semble clairement que Schutt prenne dernièrement un essor assez mérité car comme Riddell ils font du gros travail.

Après il y a certainement parmi vous des pratiquants qui ont essayés l’un ou l’autre, alors n’hésitez pas a compléter ou a critique les éléments que j’ai tenté de vous livrer modestement et objectivement.
Revenir en haut Aller en bas
James
Wanted - Dead or Alive!
Wanted - Dead or Alive!
avatar

Masculin
Nombre de messages : 546
Age : 51
Localisation : Lausanne
Emploi : Conseiller RH
Loisirs : Divers
Date d'inscription : 31/07/2006

MessageSujet: Re: NFL   Mar 11 Oct - 9:55

Coup dur pour les Texans : Mario Williams Out

Le linebacker des Texans Mario Williams commençait a bien performer dans le systéme 3-4 mis en place par Wade Phillips puisqu'il avait martyrisé Ben Roethlisberger la semaine passée et avait un compteur de 5 sacks et d'un fumble forcé malgré le fait qu'on lui avait demandé de passer du poste de Defensive End a celui d'Outside Linebacker... mais malheuresement pour lui, son 5éme sack de la saison lui aura été fatal pour l'année : en effet, en sackant Jason Campbell en début de rencontre, il c'est déchiré le muscle pectoral et il va devoir être opéré.


Les Panthers une nouvelle fois battus sur le fil

Cam Newton est un véritable phénoméne et un joueur décidement bourré de talents... mais son apprentissage est difficile puisque son équipe a déjà échouée à 3 reprises cette saison, alors même que Newton sort des performances historiques pour un Rookie. Face à la bande à Brees la tache s'annonçait difficile et elle l'a été! pourtant les Panthers ont régalé au niveau offensif : en effet aprés un début en fanfare des Saints, Cam Newton (pourtant pris à la gorge) arrive a trouver Steve Smith 30 yards plus loin et a bien 2,5 métres de hauteurs pour un catch qui laisse sur place la défense des visiteurs : Steve Smith couvre alors les 30 yards restant pour un TD spectaculaire orchestré par NEwton (on aurait eu du mal a voir cela l'an passé avec Matt Moore!).




Décés d'Al Davis : les Raiders sans leur "mentor"

Samedi, un grand homme de la NFL est décédé à l’âge de 82 ans : le propriétaire des Raiders Al Davis. Connu pour son esprit rebelle et son attitude souvent imprévisible, c’était aussi un homme connu pour son investissement total dans son équipe et sa famille. Né dans une famille juive du Massachusetts, Davis a passé sa jeunesse du coté de Brooklyn et a fait ses études à l’université de Wittenberg, puis à Syracuse. Après un diplôme en langue anglaise, il a décidé de suivre sa passion et de devenir coach de foot-us : son premier poste a été coach de la ligne du collège Adelphi en 1950. L’année suivante il est recruté par l’armée pour devenir head-coach de l’équipe de la base de Belvoir en Virginie. L’armée apprécie son talent et il se retrouve propulsé coach de ligne et recruteur principal des Bulldogs de The Citadel (qui est une université militaire) qui évoluent en NCAA. En 1957, il passe une nouvelle étape en étant recruté par USC comme coach de ligne. C’est ses premières années du coté du « Golden State »… et il n’en repartira jamais.

1960 : le début d'une histoire d'amour exclusive avec les Raiders
En 1960, il va entrer dans le monde professionnel en tant coach de ligne des Chargers (de Los Angeles puis de San Diego) ; en 1962, il devient Coach en chef et Général Manager des Raiders alors qu’il n’a que 33 ans ; l’équipe est alors en pleine construction et évolue sur le terrain d’une école secondaire du coin. Il est évidement le plus jeune Général Manager de l’histoire et il va dés cette première saison imposer une personnalité unique et détonante : des cheveux noirs plaqués en arrière a coup de bidons de gomina, des lunettes noires, un argot de Brooklyn… et surtout une volonté de toujours gagner (qu’elle qu’en soit le prix). Il impose aussi un style jeu : le « vertical game » qui est un dérivé de la West Coast offense Cela paye dés la premiére saison puisque l’équipe rend une fiche de 10 victoires pour 4 défaites, soit plus de victoires que lors des 3 premières saisons de l’équipe fondée en 1960 ! En 1963 il est nommé coach de l’année, mais son équipe reste en milieu de tableau.

1966 : L'escapade malheureuse de l'AFL
Alors qu’on le pense à 100% avec les Raiders, Al Davis accepte un contrat en avril 1966 pour devenir le Commissionner de l’AFL. Il va conduire une politique très agressive visant a débaucher les meilleurs prospects et joueurs de la NFL ; sauf qu’en 1966, les propriétaires de l’AFL négocient en secret (sans le prévenir) avec la NFL pour intégrer la ligue et donc ne plus être une ligue concurrente. Al Davis devient furieux en l’apprenant et explique à la presse que l’AFL peut et va devenir la meilleure ligue… mais l’histoire est en marche et même s’il freine des 4 fers, il sera le dernier Commissionner de l’AFL et devra signer l’accord d’intégration à la NFL en 1970.

1967 : De retour avec les Raiders pour le meilleur
De retour avec les Raiders en 1967 (il cumule alors avec le poste de Commissionner AFL), il décide d’investir tous son argent dans les Raiders : il achète 10% des parts de l’équipe et s’arrange pour être nommé responsable des opérations sportives. A son arrivée il recrute le QB des Bills Daryle Lamonica et le vétéran George Blanda (ex-Oilers). Tout le monde crie a l’idiotie car Lamonica est réputé friable et Blanda a 39 ans et n’est plus guère considéré comme un qb : il joue depuis plusieurs saison placekicker ! Mais Blanda se révéle très vite essentiel puisqu’il modèle Lamonica et avec son coup de pied précis il va permettre plusieurs victoires décisives dont un match ou il passe 4 field-goal sous les sifflets des fans des Oilers. L’équipe arrive de manière logique au Superbowl II… mais ils prennent une dérouillée face aux Packers de Vince Lombardi. Les deux années suivantes, ils échouent sur la dernière marche avant le Superbowl et en 1970 Blanda se révèle un qb hors-pair lorsqu’il doit remplacer Lamonica qui est blessé, et ce bien qu’il ait largement dépassé les 43 ans.

Sur le bord de touche, Al Davis a repéré un petit jeune : l’entraineur John Madden (plus connu pour les jeux vidéos par les plus jeunes J ). Avec Madden, il forme un duo de choc et l’équipe engrange 6 titres de divisions ; mais Al Davis n’a toujours pas son Superbowl, donc alors qu’en 1972, un certain Mark Spitz empile les médailles d’or dans les bassins de Munich devant les yeux de Wayne Valley qui est l’un des 3 actions principaux des Raiders… Al Davis négocie la possibilité de devenir le « grand manitou sportif » de l’équipe avec le second action principal Ed McGah. Valley découvre l’accord en revenant des JO et attaque en procès Al Davis qui est devenu incontournable malgré ses 10% d’actions seulement… Davis gagne en justice et devient la pièce centrale de l’équipe. Il ne deviendra majoritaire qu’en 2005, lorsque McGah lui revend ses parts… mais entre 1972 et 2005 il sera le numéro 1 des actionnaires alors qu’il est minoritaire et ce grâce au soutien sans faille de McGah.
Avec Davis seul à leur tête les Raiders vont gagner 3 Superbowl (XI, XV et XVIII) et aller presque tous les ans aux playoffs. C’est la grande époque des noirs-et-argents, et Davis est au sommet de sa réussite. Cette réussite va durer plusieurs décenies et l’équipe se renouvelle sans cesse jusqu’aux années 80. Après des temps difficiles, Grudent redresse la barre à la fin de la décennie et les Raiders menée par Rich Gannon sont repartis de plus belles. Dés lors lorsqu’en 2003 l’équipe revient au Superbowl, on pense que la belle réussite de l’équipe va redémarrer après quelques saisons de qualité (surtout sous la période Jon Gruden) mais sans réussite pour le titre final… mais les Buccanners gagnent le titre et l’équipe des Raiders ne s’en remettra pas.

Depuis 2003, l’équipe connait plus de bas que de hauts. En effet, avec 37 victoires pour 91 défaites l’équipe est plutôt dans le « black hole » et Davis parait de moins en moins lucide et en phase avec les évolutions de la NFL. Il fait des choix de drafts malheureux (voir inconscients), des transferts déconnectés de la réalité, il vire les coachs avec une vitesse prodigieuses (même quand ils paraissent en mesure de redresser la barre)… en fait rien ne va plus vraiment mais Al Davis reste aux commandes et s’investie toujours autant sur les bords du terrain.
Son décès laisse donc l’équipe des Raiders sans leur supplément d’âme, au moment ou justement l’équipe est en train de rebondir !

Rappelons enfin que Davis, élu au Hall of Fame en 1992, a fait figure de défricheur en embauchant le premier entraîneur-chef hispanique (Tom Flores en 1979) puis noir de l'ère moderne (Art Shell en 1988). Il a aussi en 1997, choisi la première femme à la direction d’un club NFL en la personne d’Amy Trask. Mais il laissera aussi une image de personne intransigeante qui se sera « embrouillé » avec des légendes comme Marcus Allen (il obligera l’entraineur à ne pas le faire jouer pour une mésentente sur un contrat, alors qu’Allen sort tout juste d’un Superbowl qu’il a largement contribué a apporter à l’équipe) ou avec l’entraineur Jon Gruden qui était en train de refaire la gloire de l’équipe (Gruden sera d’ailleurs l’artisan du naufrage des Raiders lorsqu’il les bats au Superbowl en 2003)…


Revenir en haut Aller en bas
James
Wanted - Dead or Alive!
Wanted - Dead or Alive!
avatar

Masculin
Nombre de messages : 546
Age : 51
Localisation : Lausanne
Emploi : Conseiller RH
Loisirs : Divers
Date d'inscription : 31/07/2006

MessageSujet: Re: NFL   Jeu 13 Oct - 8:46

Lebron James en NFL? mouais mouais

Alors que les deux premières semaines de la saison NBA sont déjà annulées pour cause de Lockout, Lebron James a indiqué qu'il réfléchissait à des solutions possibles pour combler, s'occuper et financer son train de vie (sachant qu'il gagne 16 millions de dollars par ans chez les Heat de Miami). Et donc il se sent de passer quelques semaines en NFL (et apparement du coté des Browns! pas trés glamour par rapport à Miami) !C'est en tout cas ce qu'il a posté sur Twitter.

Le Superbowl LXIX pose ses valises en Arizona

C'est maintenant officiel : le stade de l’Université de Phoenix accueillera le Super Bowl LXIX en 2015. Le stade rappelera des bons souvenirs aux fans des giants, et des trés mauvais aux fans des Patriots, puisque c'est là bas qu'en 2008 les Giants avaient mis fin à la saison parfaite de la bande à Tom Brady.Le vote a eu lieu dans la nuit de mardi et le premier tour avait fait ressortir le stade des Cardinals et celui des Buccaners, mais au deuxiéme tour il n'y a pas eu photo.

Tebow titulaire! les fans se réjouissent

On s'en doutait depuis la mi-temps du match contre les Chargers, c'est maintenant officiel : Tim Tebow devient le quarterback titulaire des Broncos en remplacement de Kyle Orton. Le choix de John Fox était trés attendu par les fans qui depuis le début de la saison ont copieusement sifflés Orton et appelé de leurs cris Tebow à la rescousse, mais jusqu'a présent Fox avait repété que Tebow devait encore apprendre avant de jouer.

Le stade des Vikings s'eloigne

Depuis plusieurs mois, et l'effondrement du toit de leur dome, les Vikings sont englués dans la construction du nouveau stade de l'équipe. Les derniéres nouvelles sont peu réjouissantes pour les fans : le nouveau stade coûtera plus cher et prendra plus de temps à construire que prévu... et cela risque de dissuader définitivement le comté de Ramsey qui s'était porté candidat à l'acceuil de l'enceinte sportive.

Les Vikings, qui veulent depuis longtemps partir de Minneapolis, vont tenter un coup de poker en demandant à l'état du Minnessota de mettre la main au porte-monnaie pour aider le projet... mais le gouverneur a déjà indiqué qu'il n'engagerait pas d'argent si les propriétaires des Vikings n'acceptent pas de payer toute différence financiére entre l'estimation du coût et le coût réel. Or cette ralonge peut être non négligeable comme l'a montré la construction du stade des Cowboys où la construction avait coûté prés de 40% plus cher que prévue.


Derrick Mason "coupé" par les Jets

Lors de la pré-saison, Rex Ryan avait annoncé que Derrick Mason, qui arrivait des Ravens, serait l'un des artisans du succés de l'équipe cette saison et que le receveur allait signer au moins 80 réceptions sur la saison! on en est loin puisqu'il n'a capté que 13 ballons (pour 115 yards) alors que le quart de la saison vient de passer.

Les Lions comme en 56 !
La NFC Nord domine la ligue

Une semaine après avoir atteint un bilan de 4-0 pour la première fois depuis 1980, les Detroit Lions en ont un de 5-0, une première depuis 1956. Cette fois, ils ont défait leurs rivaux et champions en titre de la NFC Nord, les Chicago Bears (2-3) sur le score de 24 à 13.Une NFC Nord déconcertante Il n'y a plus que deux équipes invaincues dans la NFL et les deux sont dans la même division. Les champions en titre et Detroit se partagent la première place avec 5 succès de rang.
Revenir en haut Aller en bas
Guy
Wanted - Dead or Alive!
Wanted - Dead or Alive!
avatar

Masculin
Nombre de messages : 251
Age : 35
Localisation : Miam
Date d'inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: NFL   Lun 7 Nov - 21:10

Et KABOUM, Baltimore a encore frappé fort! cheers TD!
Très TRès beau match, j'en attendais pas moins de Pittsburgh
Revenir en haut Aller en bas
Guy
Wanted - Dead or Alive!
Wanted - Dead or Alive!
avatar

Masculin
Nombre de messages : 251
Age : 35
Localisation : Miam
Date d'inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: NFL   Sam 7 Jan - 8:48

Bon bon bon, on va quand même parler de NFL ou quoi? Parce que là les choses sérieuses ont démarré!

Alors, vous pronostiquez quoi pour demain?
Personnellement:

Cincinnati at Houston Arrow Cincinnati

Detroit at New Orleans Arrow New Orleans

Atlanta at NY Giants Arrow NY Giants

Pittsburgh at Denver Arrow Pittsburgh
Revenir en haut Aller en bas
Junior
Wanted - 10'000
Wanted - 10'000


Nombre de messages : 28
Age : 25
Date d'inscription : 24/11/2010

MessageSujet: Re: NFL   Sam 7 Jan - 9:05

Pour moi mes pronostiques sont les mêmes que Guy.

Ça sera dur quand meme pour Pittsburgh car il ne faut pas oublier que Big Ben a le pouce cassé et un problème a la cheville (foulure je crois)
Revenir en haut Aller en bas
Antoine
Wanted - 250'000
Wanted - 250'000
avatar

Masculin
Nombre de messages : 123
Age : 32
Localisation : Morges
Emploi : Etudiant
Date d'inscription : 01/03/2008

MessageSujet: Re: NFL   Sam 7 Jan - 14:22

Oh yeah playoffs baby!

- 'Fin bref, moi j'aimerais bien voir les Texans passer. Ca va être dur pour eux, mais sur un match tout est possible! Mon prono: Houston.

- Au Superdome, les Saints sont favoris avec Brees et toute l'offense dans une forme olympique. Mais ça me ferait plaisir que les Lions passent. Je mets quand même une pièce sur la Nouvelle-Orléans.

- A New York, c'est deux équipes largement sous-estimées à mon avis. Les Giants me semblent dans une meilleure dynamique, avec en plus l'avantage de jouer à la maison. Je mise sur eux aussi.

- Steelers - Broncos: même si Big Ben est blessé (il joue mieux quand il est blessé d'ailleurs), je vois mal les Steelers perdre. La défense devrait martyriser Tebow. Enfin, là aussi, tout est possible sur un match et tout est possible dans le 4e quart avec Tebow! Je mise sur Pittsburgh quand même!

Revenir en haut Aller en bas
Guy
Wanted - Dead or Alive!
Wanted - Dead or Alive!
avatar

Masculin
Nombre de messages : 251
Age : 35
Localisation : Miam
Date d'inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: NFL   Sam 7 Jan - 14:40

- Entre Houston et Cinni, ça va être serré. C'est le match qui je pense réserve le plus de surprises. Mais l'avancée des Bengals cette année va les pousser encore un peu plus loin. On verra, ça va être un chouette match dans tous les cas.

- Brees est la réincarnation d'un dieu. Les Saints ont tout ce qu'il faut pour briller au firmament, et en plus ils jouent chez eux. Un match qui risque d'être de toute beauté.

- Je suis plutôt d'accord avec toi Antoine, ces équipes sont sous-estimées. Cependant, je trouve qu'elles ne se sont pas non-plus vachement démarquées des autres cette année, mais c'est purement subjectif. C'est une question de gouts et couleurs, mais c'est la rencontre qui m'intéresse pour l'instant le moins.

-C'est vrai que Big Ben joue mieux dans les situations difficiles. C'est toujours un bon Qb, mais je pense quand-même qu'il arrive doucement en fin de course, et il serait peut-être bientôt temps d'envisager l'après Roethlisberger. Enfin, c'est mon avis, mais je trouve qu'un nouveau Qb pour les Steelers, ce serait pas si mal. Pour ce qui est de Tebow, je pense pas que sur ce coup-ci ça va passer. Je l'aime bien, il est plein d’entrain, mais face à ''Blitzburgh'', et surtout pour une place en finale de division, il va déguster. C'est un bosseur, je serai curieux de voir ce qu'il va faire durant l'entre-saison en vue de l'année prochaine.
Revenir en haut Aller en bas
Antoine
Wanted - 250'000
Wanted - 250'000
avatar

Masculin
Nombre de messages : 123
Age : 32
Localisation : Morges
Emploi : Etudiant
Date d'inscription : 01/03/2008

MessageSujet: Re: NFL   Sam 7 Jan - 19:49

guy a écrit:
- Brees est la réincarnation d'un dieu. Les Saints ont tout ce qu'il faut pour briller au firmament, et en plus ils jouent chez eux. Un match qui risque d'être de toute beauté.
Mais clair. Sa saison est tout simplement incroyable. Sean Payton est en plus hyper créatif et utilise à merveille toutes les options offensives qu'il a: Colston, Thomas, Sproles, Graham et tous les autres receveurs de ouf... Leur offense est quasi indéfendable c'est abusé.

guy a écrit:
-C'est vrai que Big Ben joue mieux dans les situations difficiles. C'est toujours un bon Qb, mais je pense quand-même qu'il arrive doucement en fin de course, et il serait peut-être bientôt temps d'envisager l'après Roethlisberger. Enfin, c'est mon avis, mais je trouve qu'un nouveau Qb pour les Steelers, ce serait pas si mal. Pour ce qui est de Tebow, je pense pas que sur ce coup-ci ça va passer. Je l'aime bien, il est plein d’entrain, mais face à ''Blitzburgh'', et surtout pour une place en finale de division, il va déguster. C'est un bosseur, je serai curieux de voir ce qu'il va faire durant l'entre-saison en vue de l'année prochaine.
Tout à fait d'accord, prendre un QB, le faire apprendre de Big Ben. 1 ou 2 saison sur le banc pour arriver à maturation... Essayer de voir à moyen terme quoi.
Tebow on sait jamais, mais bien qu'il puisse se transcender (lui et toute l'équipe), je suis d'accord avec toi: Denver aura beaucoup de mal à passer l'obstacle noir et jaune. Ils ont trop de lacunes en défense notamment (un secondary très douteux). Enfin, on verra, vivement tout ça!

Edit: related BREESUS pics:
Revenir en haut Aller en bas
Guy
Wanted - Dead or Alive!
Wanted - Dead or Alive!
avatar

Masculin
Nombre de messages : 251
Age : 35
Localisation : Miam
Date d'inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: NFL   Dim 8 Jan - 10:16

- Bon ben voilà, entre 2 équipes très jeunes et pas toujours très régulières, c'est Houston qui s'est imposé. Ils l'ont bien mérité. Entre Foster et Johnson, Yates s'est bien débrouillé, et l'interception retournée à 52 secondes de la mi-temps a vraiment fait du mal. Cincinnati a vraiment bien cafouillé comme il faut, entre Dalton qui ne demeure pas un QB génial et Martin Lewis qui lance 2 challenge pas justifiés du tout, on peut pas dire qu'ils ont mis toutes leurs chances de leur côté. Le bon côté c'est que Green a une très belle carrière devant lui et Simpson n'a pas encore raccroché ses bottes de sept lieux Laughing
Par contre, pour Houston, la semaine prochaine c'est Baltimore, et là:






- Encore un peu plus de grâce au Superdome. Hormis une défense de New-O un poil légère, mais que j'aime vraiment bien quand-même, 35 points mis en 2ème mi-temps, y'a rien à redire. Des Saints pragmatiques, jouant le match de A à Z, un Sproles incroyable et bien sûr, Breesus. La seule chose qu'il me vient à l'esprit : beaucoup d'amour.

(Rââh, Antwaan, j'voulais attendre qu'ils gagnent pour balancer les images de Breesus! Enfin!)



Revenir en haut Aller en bas
Antoine
Wanted - 250'000
Wanted - 250'000
avatar

Masculin
Nombre de messages : 123
Age : 32
Localisation : Morges
Emploi : Etudiant
Date d'inscription : 01/03/2008

MessageSujet: Re: NFL   Dim 8 Jan - 19:28

Oui en effet j'aurais pu attendre! Mais quel match encore de l'attaque des Saints... Impressionnant. Je me réjouis de les voir à l'oeuvre contre les Niners. Contre les Lions on aurait vraiment dit que rien ne pouvait les arrêter. Tous les receveurs battaient le mec qu'ils avaient en face en 1on1. Comme tu dis Sproles au top et Thomas aussi, qui s'est baladé dans le front 7 des Lions complètement dépassé. Quelle démonstration!

Les Texans ont fait un beau match. Ca s'est joué sur l'interception de JJ Watt et l'interception ratée de Crocker (pas sûr du nom) côté Bengals. Les Ravens à Baltimore ça va être autre chose par contre. Yates va galérer contre Ngata, Lewis, Reed et compagnie. Mais si la défense des Texans arrive à mettre la pression sur Flacco ça peut être intéressant!

En ce moment l'affiche la moins intéressante est en plus un match peu palpitant. Beaucoup de punts et de décisions douteuses. Ca devrait se jouer dans le 4e quart!
Revenir en haut Aller en bas
Guy
Wanted - Dead or Alive!
Wanted - Dead or Alive!
avatar

Masculin
Nombre de messages : 251
Age : 35
Localisation : Miam
Date d'inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: NFL   Lun 9 Jan - 1:19

Rôôh mais putain j'adore ce sport. Timmmmaaay qui défait les Steelers, j'aurais pas parié un kopeck sur cette issue. Incroyable, littéralement incroyable. Mais quel match, mes alleux mais quel match!
Comme quoi, faut jamais vendre la peau de l'ours! Jamais!

Revenir en haut Aller en bas
Antoine
Wanted - 250'000
Wanted - 250'000
avatar

Masculin
Nombre de messages : 123
Age : 32
Localisation : Morges
Emploi : Etudiant
Date d'inscription : 01/03/2008

MessageSujet: Re: NFL   Lun 9 Jan - 9:12

Tout simplement magique... Quelle ambiance à Denver. Perso j'étais pour les Steelers, mais comment ne pas apprécier ce que fait Tebow pour les Broncos (surtout qu'absolument personne ne croyait en lui y'a 6 mois). Il a juste déchiré une des meilleures défenses de la ligue. J'ai bien cru qu'on allait assister à un retour typique de Big Ben, mais non. Mais c'est quand même pas le même joueur avec cette blessure à la cheville.

Du coup, 4 matchs de wild-card, 4 matchs gagnés par l'équipe à domicile. Ca donne 3 affiches avec des outsiders à l'extérieur:

Arrow Broncos at Patriots

Arrow Texans at Ravens

Arrow Giants at Packers


A côté on a Saints at Niners qui est plus équilibrée comme affiche.

Parmis les 3, du plus probable au moins probable de faire un upset selon moi: Giants, Texans, Broncos.

La question est de savoir si Tebow est compagnie vont pouvoir mettre 30+ points à la bande à Brady. Parce que ce dernier, quelle que soit la défense, en met à peu près cette quantité à chaque match.

Rah ça va trop vite, déjà 4 matchs de passés!
Revenir en haut Aller en bas
Guy
Wanted - Dead or Alive!
Wanted - Dead or Alive!
avatar

Masculin
Nombre de messages : 251
Age : 35
Localisation : Miam
Date d'inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: NFL   Lun 9 Jan - 14:19

Citation :
Du coup, 4 matchs de wild-card, 4 matchs gagnés par l'équipe à domicile. Ca donne 3 affiches avec des outsiders à l'extérieur:

J'ai envie de dire que le 12ème joueur a encore démontré le poids qu'il pouvait avoir sur terrain! J'aurais donné cher pour être à Denver hier soir !

Arrow Denver @ New England: L'affiche devient du coup vraiment intéressante. D'un côté on a des Broncos qui n'ont plus rien à prouver, et qui seront tout feu tout flamme, ce qui n'est pas nécessairement une qualité face à une équipe aussi pragmatique que les Pats. Comme tu l'as relevé, le souci c'est pas tant la défense que l'attaque avec eux, Brady et monté comme une pendule, c'est le meilleur Pass QB et il met toujours beaucoup de points, quelle que soit la défense. On verra bien, encore du gros défis à relever pour Tmmmmaaaay.

Arrow Houston @ Baltimore: Mouais, ch'uis beaucoup trop fan des Ravens pour être objectif. Les Texans devront trouver un moyen de stopper Rice, Smith et tout ça en attaque, et puis en défense,ben entre Reed, Lewis, Suggs et Ngata qui ont envie de se refaire les ongles tous ensemble... Ouais, ça va être un beau match, mais:
Citation :

Shield on my arm
Sword in my right
Cape on my back
This is where we fight
BALTIMORE!

Arrow NYG @ Green Bay: Pourquoi diable les Packers devraient-ils en arriver jusqu'ici pour perdre? Ce serait comme de perdre depuis le début! Go Giants!

Arrow New O @ San Fran: Probablement la rencontre la plus haute en couleur. Là ça va bicher je pense.

Revenir en haut Aller en bas
Blaise
Wanted - 30'000
Wanted - 30'000


Masculin
Nombre de messages : 30
Age : 33
Localisation : Lausanne
Emploi : Bottier orthopédiste
Date d'inscription : 01/06/2010

MessageSujet: Re: NFL   Dim 15 Jan - 1:19

My god quelle fin de match... Fait plaisir pour les niners.
Revenir en haut Aller en bas
Antoine
Wanted - 250'000
Wanted - 250'000
avatar

Masculin
Nombre de messages : 123
Age : 32
Localisation : Morges
Emploi : Etudiant
Date d'inscription : 01/03/2008

MessageSujet: Re: NFL   Dim 15 Jan - 1:33

Quel match! Incroyable! Je pensais pas qu'Alex Smith aurait ce qu'il fallait pour mener le game winning drive, mais il l'a fait. Comme tu dis Blaise, ça fait plaisir pour les Niners. Surtout pour des joueurs comme Gore, Willis ou Davis qui ont surnagé durant des années bien pourries... D'ailleurs Vernon Davis chialait pleurait à chaudes larmes après son (2e) TD!
Revenir en haut Aller en bas
Guy
Wanted - Dead or Alive!
Wanted - Dead or Alive!
avatar

Masculin
Nombre de messages : 251
Age : 35
Localisation : Miam
Date d'inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: NFL   Dim 15 Jan - 8:32

Un seul mot pour ce match: terrific!
Entièrement d'accord avec vous, plaiz' pour les Niners!
Dommage quand-même pour Breesus'n'Co, mais bon, faut bien un perdant. Mais quel match!

Et les Pats un poisson un peu trop gros pour les Broncos. Bon ben voilà...

Vivement ceux de soir affraid

Plus que 5 matchs pour cette saison, déjà!
Revenir en haut Aller en bas
Little Jack
Wanted - 250'000
Wanted - 250'000
avatar

Masculin
Nombre de messages : 200
Age : 30
Localisation : Ecublens
Emploi : etudiant (2eme biologie)
Loisirs : foot us, poker, ami
Date d'inscription : 29/03/2007

MessageSujet: Re: NFL   Dim 15 Jan - 14:09

ce soir je mise une petite piècette sur GB and et une autre sur les Ravens!

et comme l'as dit Antoine, L'image de Davis qui pleure en revenant sur la side line après le winning touchdown restera une des plus belle image de la saison pour moi. Il le mérite depuis le temps qu il Galère au niners :
Revenir en haut Aller en bas
Junior
Wanted - 10'000
Wanted - 10'000


Nombre de messages : 28
Age : 25
Date d'inscription : 24/11/2010

MessageSujet: Re: NFL   Lun 16 Jan - 6:32

C'est vrai que c'est une très belle image des 49ers

Et sinon les Giants ont éliminés Green Bay Shocked le match était bien ? J'ai pas pu le voir....
Revenir en haut Aller en bas
Blaise
Wanted - 30'000
Wanted - 30'000


Masculin
Nombre de messages : 30
Age : 33
Localisation : Lausanne
Emploi : Bottier orthopédiste
Date d'inscription : 01/06/2010

MessageSujet: Re: NFL   Lun 16 Jan - 6:47

J'ai juste vu les highlights mais apparemment les Packers ont fait un nombre incroyablement inhabituel de drop pass.

Je pense que le ciel est tombé sur la tête du Lambeau Field hier soir.
Revenir en haut Aller en bas
Guy
Wanted - Dead or Alive!
Wanted - Dead or Alive!
avatar

Masculin
Nombre de messages : 251
Age : 35
Localisation : Miam
Date d'inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: NFL   Lun 16 Jan - 7:19

Les Giants, toujours là où on les attend le moins !

Reverrons nous un Superbowl ''revenche'' Pats-Giants, ou une confrontation entre les frangins coach?

Passionnant, cette saison est vraiment renversante!
Revenir en haut Aller en bas
James
Wanted - Dead or Alive!
Wanted - Dead or Alive!
avatar

Masculin
Nombre de messages : 546
Age : 51
Localisation : Lausanne
Emploi : Conseiller RH
Loisirs : Divers
Date d'inscription : 31/07/2006

MessageSujet: Re: NFL   Mar 17 Jan - 11:23

Que diriez vous d'un peu d'histoire sur les franchises...

1900 à 1920

Buffalo Bills
Etant donné l’ancienneté de l’histoire de l’équipe des Bills, il faut se positionner avant la naissance de la NFL pour approcher l’origine de leur nom : en 1918, il existait une équipe appelée les Buffalo Niagaras (du nom des chutes à proximité de la ville) qui jouait dans une des ligues qui donnera plus tard la NFL. Les Niagaras (aussi connus sous le nom des All Americans de Buffalo) disparaitront en 1929… mais en 1938, la ville obtient une nouvelle franchise : les Buffalo Indians. L’équipe joue alors dans la Third American Football League et y jouera jusqu’à la fin de cette ligue durant la seconde guerre mondiale. La paix retrouvée, en 1946 Buffalo crée sa troisième équipe de l’histoire : les Buffalo Bisons. Cette équipe qui évolue en AAFC (All America Football Conférence) porte le même nom que l’équipe de Baseball et de hockey de la ville… dès lors en 1947, un concours est lancé par James Breuil (propriétaire de l’équipe et président d’une compagnie pétrolière) pour trouver un nouveau nom : le nom qui l’emportera sera Buffalo Bills.
Le nouveau nom est une manière de rendre hommage au célèbre cowboy qui a contribué à la conquête de la frontière ouest des Etats Unis d'Amérique : Buffalo Bill Cody.
En 1950, les Bills de l’AAFC intègrent la NFL.

Green Bay Packers :
En 1919, Curly Lambeau et George Calhoun ont décidé de fonder une équipe dans leur petite ville de Green Bay. Afin d’acheter des uniformes pour pouvoir jouer, Curly Lambeau qui travaillait dans une entreprise spécialisée dans le corned beef (viande en conserve), a été voir son employeur et lui a demandé 500$. Son employeur, la Indian Packing Company, lui a donné 250$ à la condition que l’équipe porte un nom en hommage à l’entreprise. L’équipe c’est donc appelée les Green Bay Packers et depuis 1919 elle a toujours ce nom.

Chicago Bears :
L’histoire des Bears remonte au début du siècle dernier et plus précisément à 1919 lorsque dans la ville de Decatur (Illinois) une équipe de football a vu le jour ; cette équipe a trouvé un sponsor en la personne d’une entreprise alimentaire : A.E. Staley. L’équipe c’est donc appelée les Decatur Staley. George Halas a été embauché en 1920 pour diriger l’équipe en partenariat avec Edward « Dutch » Sternaman. Les Staley de Decatur ont joués dans l’American Professional Football Association et ont plutôt excellé car leur première saison a été couronnée de 10 succès très larges mais en finale ils ont perdus contre les Akron Pros.
L’année suivante (1921) l’équipe a migré vers le cœur de Chicago pour la modique somme de 5.000$ et a ravi le titre dans l’APFA. En 1922, afin de donner une nouvelle identité au club, George Halas a changé le nom de l’équipe en Chicago Bears ; pourquoi les Bears ? c’est un clin d’œil au club de baseball des Chicago Cubs qui ont un ours en mascotte alors que comme disait Halas : un joueur de football est nettement plus costaud qu’un joueur de Baseball.

1920 à 1930

New York Giants :
En 1925, l’American Professional Football Association cherchait une franchise dans une grande ville, et elle a proposée à Billy Gibson qui avait en 1921 tenté de faire vivre la franchise des Brickley's Brooklyn Giants (qui n’a joué que 2 matchs avant de disparaitre, tous 2 perdus). Mais Gibson a décliné l’invitation et à mis la ligue sur la piste de Tim Mara (un bookmaker new-yorkais) qui a lui accepté de fonder une franchise dans la grosse pomme. Par respect pour Gibson, Mara a appelé sa franchise les New York Giants.

Detroit Lions :
Les Lions sont une équipe qui a vu le jour du côté de l’Ohio (Portsmouth) en 1929. A l’époque l’équipe était connue sous le nom Spartans et évoluait dans une petite ville (la seconde plus petit derrière Green Bay). Le match de gloire des Spartans a été en 1932 l’ « Iron Man game » qui les a vu remporter la victoire 19-0 sur les Packers alors que l’entraineur avait pris la décision ne faire aucun remplacement durant le match ; 11 joueurs ont donc fait toutes les actions (défense et attaque car à l’époque les joueurs jouaient des deux côtés).
La grande dépression a eu raison des Spartans et l’équipe a failli disparaitre à jamais… sauf qu’en 1934, un groupe d’entrepreneur mené par George Richards (patron de radio) a racheté l’équipe est l’a amenée à Detroit. Afin de matérialiser le déménagement de l’équipe, un nouveau nom a été adopté : les Lions. Cela est une référence aux Detroit Tigers (l’équipe de Baseball locale) mais aussi une volonté de faire de l’équipe “les monarques de la NFL” vu que le “Lions est le roi de la jungle” comme l’a dit Richards à l’époque.

1930 à 1940

Indianapolis Colts
L’histoire des Colts est l’une des plus compliquée de la NFL, alors prenez votre respiration avant de lire : En 1930, l’équipe des Dayton Triangles a été délocalisée à Brooklyn et elle a changé de nom en devenant les Brooklyn Dodgers. 14 années plus tard, l’équipe a modifié son nom en Brooklyn Tigers. Après la seconde guerre mondiale, les Tigers ont fusionnés avec les Boston Yanks et ont intégrés l’AAFC (All-America Football Conférence) qui est l’un des ancêtres de la NFL… mais le propriétaire des Yanks en a profité pour créer une seconde équipe : les New York Yankees.
En 1949, les Boston Yanks ont déménagés à New York et ils ont absorbés l’équipe des New York Yankees. En fait, les Yankees ont juste servi de cheval de Troie pour la relocalisation des Yanks sur la grosse pomme. En 1952, le propriétaire des Yanks a décidé de déménagé sur Dallas et de changer le nom de la franchise en Dallas Texans… mais cela n’a pas vraiment marché et donc l’année suivante, la franchise a été réorganisée et transférée à Baltimore. Nouvelle ville donc nouveau nom (mais toujours les mêmes couleurs : bleu et blanc): les Baltimore Colts. Le choix du nom Colts (poulain en français) est lié à la tradition d’élevage de chevaux et de champs de courses dans la région de Baltimore. Pour finir cette histoire complexe, en 1984 les Colts sont arrivés à Indianapolis.

Philadelphia Eagles :
En 1931, Philadelphie voyait disparaître son équipe de football : les Frankford Yellow Jackets. Le pays se remettait a peine de la grande dépression, et il a fallu 2 ans pour qu’une nouvelle équipe voit le jour à Philadelphie pour la somme de 2.500$ versées à la ligue. L’équipe qui était à la recherche d’un nom a voulu rendre hommage au New Deal du président Franklin Delano Roosevelt en espérant que l’équipe ne disparaîtrait pas comme les Yellow Jackets du fait de l’économie américaine chancelante. L’aigle (bleu) étant le symbole du New Deal, la nouvelle franchise a choisi l’aigle… et elle a survécue jusqu'à aujourd’hui.

Washington Redskins :
En 1932, la ville de Boston c’est vu accordé une franchise de football en remplacement d’une équipe de Newark (les Tornadoes) qui avaient disparu 2 saisons plus tôt. La nouvelle équipe a été appelée les Braves par le quatuor de propriétaire de l’équipe naissante. Les Braves étaient évidement un moyen de faire allusion aux Boston Braves qui évoluaient en championnat national de Baseball. L’année suivant leur première saison, les Braves se sont installé au Fenway Park (le stade des Red Sox de Boston) et ils ont décidé de changer de nom en partie parce que le public était rare dans les gradin et qu’il fallait relancer l’image de l’équipe et en partie parce que les Red Sox étaient des adversaires des Braves… Quoiqu’il en soit l’équipe c’est appelée les Redskins en hommage à l’entraineur de l’époque William Henry « Lone Star » Dietz qui revendiquait des origines Sioux (ce qui est contesté par les historiens). En 1937 l’équipe est partie à Washington mais le nom est resté.

Pittsburgh Steelers
En mai 1933, Art Rooney crée une franchise pour 2.500$. L’équipe s’appelle à l’époque les Pirates en hommage à l’équipe de Baseball locale. Très vite l’équipe draine de nombreux fans, même si la première saison l’équipe est souvent ballotée par les adversaires ; l’argent rentre difficilement dans les caisses et tous les salaires ne sont pas honorés, mais Art Rooney persévère et en 1940 il décide qu’il est nécessaire de faire rebondir l’équipe en la dotant d’un nouveau nom et plus simplement d’un nom copiant le club de baseball local. A travers la presse un concours est lancé et 31 personnes donnent le même nom : les Steelers. Chacun des gagnants recevra 2 tickets pour la saison (soit un gain d’une valeur de 5$ de l’époque) et l’équipe sera baptisée ainsi en hommage à la grande industrie de la ville : l’acier.
L’industrie est tellement présente à Pittsburgh que les autres noms suggérés par les fans font souvent une part belle à l’industrie lourde : les Vulcains, les Ingots (lingots), les Tubers, les Puddlers (technique permettant de faire de l’acier), les Millers (sorte de presse servant à usiner le métal… avaient été, également, retenus.

1940 à 1960

Cleveland Browns
Lorsqu’ils sont crées en 1944 par Arthur McBride, les Browns ont pour coach un certain Paul Brown. Ce dernier est une légende locale car il coach les Buckeyes d’Ohio State depuis de longues années et en a fait une fac de premier ordre. Dès lors, lorsqu’il est demandé aux fans de trouver un nom : un seul ressort Cleveland Browns (littéralement l’équipe de Brown). Le coach demande à son propriétaire de décliner l’honneur et McBride décide de nommer l’équipe Cleveland Panthers… sauf qu’un businessman menace de le trainer en justice car il dispose des droits des Cleveland Panthers qui sont une ancienne équipe locale qui a coulée depuis longtemps. McBride évite le procès en choisissant le nom de Cleveland Brown et son coach se voit forcer d’accepter l’honneur. Afin de donner une autre version à la presse, McBride dira que les Browns sont en hommage au boxeur Joe Louis dont le surnom était Brown Bomber… mais cela est une anecdote plus qu’une réalité.

Minnesota Vikings :
S’il existait des équipes à Minneapolis dans les années 20 et 30 (les Marines et les Red Jackets), il a fallu attendre 1959 pour qu’une équipe professionnelle puisse voir le jour au sein de l’American Football League. Deux ans plus tard, l’équipe intégrait la NFL.
Bert Rose qui a été le premier Général Manager de l’équipe a été embauché en Aout 1960 et sa première mission fut de trouver un nom à l’équipe : il a d’abord décidé d’utiliser le nom de l’état (Minnesota) et pas de la ville (Minneapolis St Paul) afin de lui donner une plus grande visibilité, ensuite il a soumis aux fans plusieurs idées de noms. Les fans avaient le choix entre les Chippewas (nom d’une tribu indienne), les Miners, les Vikings et les Voyageurs. Les Vikings ont été retenus car ils reflètent la place centrale des émigrants d’origine scandinave dans l’état.

New York Jets
En 1959, deux jeunes gens qui avaient fait fortune dans le pétrole, Lamar Hunt et Bud Adams, ont souhaité créer une équipe de football américain ; face à la complexité pour mettre en place de toute pièce une équipes, les 2 ont tenté d’acquérir les Chicago Cardinals avec l’idée de déménager l’équipe à Dallas (qui ne disposait pas d’équipe à l’époque). Devant le refus de vendre du propriétaire des Cardinals, les 2 jeunes gens ont cherché d’autres personnes intéressées par la création d’une équipe. Lorsque l’AFL a cherché une équipe, les 2 jeunes gens se sont associés à Harry Wisner qui était un actionnaire minoritaire des Redskins (et qui tentait depuis plusieurs années, en vain, d’en prendre le contrôle) et ont créé les Titans de New York. Au bout de 2 ans, l’équipe est complétement dans le rouge financièrement et les joueurs ne sont plus payés… la raison ? Une absence quasi-totale d’entrée d’argent car les gradins sont désespérément vides match après match ; une plaisanterie dans la presse new-yorkaise dira qu’il y a du public mais qu’on ne le sait pas car les fans sont déguisés en sièges vides.
A 2 doigts de la banqueroute, l’équipe est vendue à un syndicat de propriétaire pour 1 millions de dollars. La tête visible du syndicat, Sonny Werblin, décide alors de changer le nom de l’équipe afin de lui donner un nouvel élan ; plusieurs noms sont étudiés de près : les Dodgers, les Borros, les Gothams et bien sûr les Jets qui l’emporteront.
Pourquoi les Jets ? A cette question, Werblin répondra simplement : parce que le Shea Stadium est situé entre les 2 aéroports de New York et parce que le Jet est le symbole de la vitesse et de la modernité qu’incarneront les Jets.
Afin de mettre toutes les chances de leur côté, l’équipe change aussi de couleur passant du bleu et jaune, au vert couleur de l’espoir.

1960 à 1970

Dallas Cowboys :
Les Cowboys sont un nom tellement évident pour la franchise de Dallas que l’on pourrait croire que ce nom est le seul a avoir été pris en compte… et bien non ! en fait, « l’America’s Team » (c'est-à-dire l’équipe préférée des américains) a eu 3 noms dans son histoire, même si les deux autres n’ont survécus que quelques semaines chacun. Les Dallas Cowboys ne sont pas la première équipe de la ville, en effet à la création de la franchise à l’étoile, il y avait les Dallas Texans (qui sont devenus les Chiefs). Mais en 1960 la NFL a décidé de donner une franchise supplémentaires aux états du sud qui étaient à l’époque assez dépourvus en franchise (4 seulement). Cette nouvelle franchise a été implanté à Dallas et a commencé a jouer après la draft 1960 ce qui l’a donc privé du recrutement de joueurs sortis de la fac. Une fois l’équipe lancée, elle c’est dotée d’un nom assez local : les Steers (bœuf, c'est-à-dire un taureau castré). Mais le nom a été très vite changé en Dallas Rangers (par rapport aux « Texas rangers » qui sont une force de police… popularisée par Chuck Norris faut-il le rappeler ?) ; sauf qu’une autre équipe s’appelait déjà les Rangers : l’équipe de Baseball de Dallas. Il fut donc décidé de changer une troisième fois de nom en quelques semaines et c’est les Cowboys qui se sont imposés.

Kansas City Chiefs :
Les origines des Chiefs commencent à Dallas… ou plutôt au moment où les 2 propriétaires de la franchise des Dallas Texans ont eu le sentiment qu’il n’y avait pas de place pour 2 équipes à Dallas. En conséquence ils ont donc cherché à s’implanter ailleurs et ils ont atterri à Kansas City après avoir très sérieusement failli se domicilier à la Nouvelle Orléans (le refus de l’université de Tulane de partager son stade a mis fin au projet). Si les Texans sont arrivés à Kansas City, c’est du fait d’un homme : le maire Harold Roe Bartle. En effet ce dernier avait promis de vendre en 2 mois 35.000 abonnements pour la saison sans que personne ne sache l’identité de l’équipe qui venait s’installer.
Arrivé à Kansas City, l’un des deux propriétaires de la franchise a souhaité conserver le nom « Texans » (« Les Lakers sont restés les Lakers en passant du Minnesota à Los Angeles » avait-il indiqué) mais son partenaire lui a demandé de trouver un autre nom ; un concours de fan a permis de sortir le nom Chiefs… et l’équipe a évité les « Mules de Kansas City » qui était le second choix ! Mais pourquoi Chiefs ? A cause du maire Harold Roe Bartle qui est un personnage haut en couleur et qui était surnommé « The Chiefs »

Denver Broncos :
Les origines du nom ne sont pas particulièrement originales : il s’agit du résultat d’un vote auprès d’environ 500 fans. Le nom Broncos a été retenu à la majorité et adopté en 1960. Une autre équipe de Denver c’était déjà appelée les Broncos… mais c’était en 1921 et en Baseball ; il n’y a évidemment aucun rapport entre les deux.

Atlanta Falcons :
En Juin 1965, Atlanta se voit doter d’une franchise NFL, et comme il se doit l’équipe organise un concours pour trouver son nom. Beaucoup de noms sont présélectionnés: Knights, Rebels, Thrashers, Lancers, Firebirds ou Thunderbirds… mais le nom retenu sera les falcons. C’est un professeur des écoles, Madame Julia Elliott qui l’a proposé en même temps que 40 autres votants, mais Madame Elliott a remporté le concours car en plus de la proposition de nom, elle avait envoyé un petit poème pour justifier son choix : « Le faucon est fier, il a un grand courage et sait se battre. Il ne lâche jamais une proie. Il est mortel et il est lié à une grande tradition sportive. ».

Miami Dolphins
Miami a rejoint l’AFL (American Football League) en 1965 lorsque le juriste Joseph Robbie et l’acteur Danny Thomas ont souhaités donner une équipe au sud de la Floride. Pour l’anecdote, le droit d’entrée dans l’AFL était de 7,5 millions de dollars à l’époque.
Concernant le nom, il n’y a rien de bien original : un concours a été organisé dans la presse locale et 19.843 personnes ont proposés un nom pour l’équipe ; les Dolphins sont arrivés premier avec 622 personnes ayant donné cette idée. Lorsqu’il a présenté le nom, le propriétaire Joe Robbie a dit qu’il aimait ce nom car « les dauphins sont des animaux les plus rapide et les plus intelligent du règne animal ».

New England Patriots
Les Pats ont rejoint l’AFL la même année que les Dolphins et ils ont procédés de la même manière pour se doter d’un nom : un vote du public par le biais d’un journal local.
Assez vite le nom de Patriots s’est imposé (le propriétaire ayant indiqué que c’était le nom pour lequel il avait voté) car l’équipe évolue à Boston qui est l’un des lieux les plus important de l’histoire d’indépendance américaine. Le nom de Patriots faisant évidement référence aux Minutmens américains qui ont défait l’armée anglaise à la fin du 19éme siécle.

New Orléans Saints :
Lorsqu’en novembre 1966, la ville de la Nouvelle Orléans obtient sa franchise NFL, elle décide de la doter d’un nom choisi par les fans et qui reflète la culture locale. Les fans choisissent majoritairement le nom de Saints, et le propriétaire de l’équipe (John W. Mecom Junior) indique que c’est aussi son choix de cœur car l’équipe a été créé le « jour de tous les saints » (la Toussaint) : le 1er novembre 1966. En plus, la communauté catholique est forte dans la ville de Louisiane et c’est donc un choix qui rend hommage à la culture locale.

Cincinnati Bengals
Après plusieurs années d’hésitation (car les droits d’entrées en AFL étaient onéreux), Paul Brown a inscrit son équipe en 1967 dans le championnat AFL qui allait intégrer dans les années suivante la NFL. L’équipe a pris le nom de Bengals en hommage à une ancienne équipe de la ville ; Paul Brown a indiqué qu’il « souhaitait donner un lien entre l’équipe actuelle et le passée footballistique de la ville de Cincinnati ». Dès lors il nous faut expliquer la raison du nom l’ancienne équipe des Bengals qui a évolué entre 1937 et 1942 : il existait à l’époque un zoo très réputé dans la région qui avait en son sein un Tigre du Bengals blanc ce qui est très rare. C’est donc cet animal qui a donné l’idée du nom d’équipe.

1970 à 1980

Oakland Raiders :
Comme la majorité des équipes, le propriétaire de la franchise a organisée un « name the team contest » pour donner un nom à l’équipe qui venait de se créer. La majorité des votant a choisi d’appeler l’équipe les « Oakland Señors » et donc l’équipe c’est appelée ainsi… pour 9 jours seulement. En effet, deux choses ont conduit au changement de nom : premièrement les blagues dans la presse et chez les supporters sur l’aspect peu sérieux de ce nom, et deuxièmement le fait que le partenaire principal de l’équipe, Chet Soda, était connu pour appeler tout le monde « senor » a fait courir le bruit que le vote était acheté. L’équipe est donc devenue les Raiders après 9 jours de moquerie ; l’origine du nom Raiders est assez floue même s’il semble que c’était le troisième choix des fans (par contre quel était le second ? mystère).

San Diego Chargers :
Deux histoires différentes courent sur l’origine du nom Chargers. La première parle d’un concours auprès des fans remporté par un certain Gerald Courtney qui aurait gagné un voyage à Mexico City et Acapulco pour avoir trouvé le nom.
La seconde explique que c’est le propriétaire de l’équipe qui aurait choisi le nom car cela lui rappelait les chants des fans d’USC qui criaient « chargez » au son du clairon lors des matchs.

1980 à 1990

Tampa Bay Buccanneers :
Dans un état aux portes des Antilles et ou les flibustiers, boucaniers et autres pirates ont sévis durant plusieurs siècles, il était assez logique que l’équipe de Tampa Bay (qui est un regroupement de plusieurs communes) rende hommage à cette histoire. C’est en tout cas ce qu’a décidé de faire un groupe d’experts missionné par l’équipe pour choisir un nom parmi 400 propositions émises par des fans lors d’un appel à idée.

1990 à 2000

Jacksonville Jaguars
Les Jaguars sont l’une des dernières franchises à avoir intégrée la NFL puisqu’ils sont entrés en jeu en 1995, soit en même temps que les Panthers de Carolina. Comme la grande majorité des franchises, leur nom a été choisi par les fans dans le cadre d’un concours via un journal local ; les 4 noms qui sont sortis du chapeau étaient : Sharks, Stingrays (en français : raie manta), Panthers et Jaguars. Parmi ces 4 noms, le propriétaire de la franchise a choisi les Jaguars qui est un mammifère majoritairement présent en Amérique du sud… mais pas du tout en Floride (à part peut-être à bush Garden, le zoo de Tampa).
Ceci étant dit, comme vous l’avez peut être remarqué la langue du jaguar sur le logo de l’équipe est toute bleue ; l’explication en est très simple : c’est parce que le Jaguars vient de finir d’avaler les Panthers (qui jouent en bleu). Et ce détail on le doit à l’épouse du propriétaire de la franchise qui a ainsi voulu montrer que ses Jaguars étaient supérieurs à l’autre franchise crée au même moment.

Carolina Panthers :
Les origines du nom sont assez peu claires ; tout ce que l’on sait c’est que c’est le fils du propriétaire de la franchise (Jerry Richardson) qui a choisi le nom Panthers. Le fils du « boss » a aussi choisi les couleurs (noir, bleu et argent) en rapport avec l’animal.

Baltimore Ravens
Je pense que personne n’ignore les rebondissements qui ont conduit en 1995 à faire des Ravens une franchise d’expansion de la NFL.
Concernant le nom de l’équipe, Modell avait envisagé un moment de reprendre le nom de l’équipe de CFL les Baltimore Stallions… mais il a préféré lancer un concours via le journal Baltimore Sun en mars 1996. Le nom a été choisi à la majorité et il fait référence au poème d’Edgar Allan Poe : le corbeau. Ce texte ayant été écrit par le poéte alors qu’il vivait à Baltimore, cela fait des Ravens l’équipe la plus littéraire de la ligue.

Tennessee Titans
Deux saisons après avoir relocalisé l’équipe des Oilers de Houston à Tennessee, le propriétaire de la franchise a souhaité répondre favorablement aux fans qui souhaitaient un changement de nom de la franchise car Oilers renvoyait clairement à l’identité texane de l’équipe (comme le logo en forme de derrick de pétrole) alors qu’il n’y a pas de pétrole à Nashville, Tennessee. Nashville est connu pour être « la cité de la musique », mais Bud Adams a demandé à son staff de trouver un nom qui soit plus martial que musical ; en effet, le propriétaire de la franchise souhaitait un nom qui reflète la force, la puissance, l’héroïsme… après plusieurs semaines de réflexion, le nom de Titans est sorti du chapeau et a été présenté aux fans deux jours avant noël 1998. A part le désir de puissance du propriétaire de l’équipe, le nom Titans renvoi aussi au second surnom de la ville de Nashville : « l’Athènes du sud ». En effet, pour ceux qui ne le savent pas il y a à Nashville une reconstitution taille réelle du Parthénon d’Athènes et plusieurs grandes universités qui en font une ville « grecque » de culture et d’étude.

Houston Texans
Lorsque la NFL a validé la création de la franchise à la toute fin du 20éme siècle, le propriétaire de la nouvelle franchise avait imaginé réactiver la franchise des « Houston Oilers », mais comme le nom est aujourd’hui encore la propriété des Tennessee Titans cela n’a pas pu se faire.
Dès lors, en Mars 2000 l’équipe a travaillé avec la NFL pour doter l’équipe d’un nom inédit ; 5 noms ont été présélectionnés : Bobcats, Stallions, Texans, Toros et Apollos. Ces 5 noms ont été soumis au vote par internet et les 65.000 votants ont choisi « Houston Texans ».
Ce nom renvoi évidement à l’état du Texas, mais c’est aussi et surtout un hommage à une ancienne équipe qui portait le même nom et qui évoluait au milieu du siècle dernier au cœur de la World Football League. Mais comme les Texans étaient aussi le nom de l’ancienne équipe des Dallas Texans (devenus les Kansas City Chiefs), le propriétaire de la franchise de Houston a dû négocier l’obtention des droits avec le propriétaire actuel des Chiefs...

Voilooooo...
NB: Il est possible que les datent de création différent légèrement, en effet, lors de mes nombreuses recherches, il n'étaient pas toujours clairement démontrer la véracité de la date de création.
Revenir en haut Aller en bas
Antoine
Wanted - 250'000
Wanted - 250'000
avatar

Masculin
Nombre de messages : 123
Age : 32
Localisation : Morges
Emploi : Etudiant
Date d'inscription : 01/03/2008

MessageSujet: Re: NFL   Dim 22 Jan - 23:46

Oh. my. god. Je suis vraiment déçu pour la défense des Ravens qui aura fait tout juste pendant ce match. Tenir les Pats à seulement 23 points sur tout le match, sortir des interceptions de fou, etc.

Baltimore paie cher la tentative ratée en 4th&6 un peu plus tôt. Mais ça n'empêche pas que c'était désastreux sur les 3 derniers plays du match.

- 2nd&1: pourquoi ne pas donner à Ray Rice!? Ca leur aurait donné 4 nouvelles tentatives... Et sur le même play Evans qui ne sécurise pas son ballon...
- 3rd&1: Flacco avait largement la place pour le 1st down à la course il me semble.
- 4th&1: no comment.

Rah les Pats au SuperBowl ça fait ch**r.
Revenir en haut Aller en bas
Guy
Wanted - Dead or Alive!
Wanted - Dead or Alive!
avatar

Masculin
Nombre de messages : 251
Age : 35
Localisation : Miam
Date d'inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: NFL   Lun 23 Jan - 7:25

Ben ça va être une sale journée...
Un peu dégoûté j'dois dire, et j'en ai marre de Flacco. Voilà.

Pis bon, un Superbowl Pats - Giants, c'est un peu du réchauffé pig
Revenir en haut Aller en bas
Antoine
Wanted - 250'000
Wanted - 250'000
avatar

Masculin
Nombre de messages : 123
Age : 32
Localisation : Morges
Emploi : Etudiant
Date d'inscription : 01/03/2008

MessageSujet: Re: NFL   Mar 24 Jan - 10:04

J'ai regardé le match des Niners en différé hier soir et ils ont de quoi être dégoûtés les pauvres. Ca se joue à pas grand chose (comme souvent dans ces matchs): les deux fumbles du rookie n°10 sur retour de punt/kickoff (il a d'ailleurs aussi fumble sur la tentative de reverse plus tôt dans le match) et le fumble de Bradshaw pas accordé après un coup de sifflet plutôt précoce pour signifier un forward progress... Dur.

Flacco ils doivent commencer à se poser des questions avec lui (tout comme Atlanta avec Ryan). Parce que j'ai vraiment l'impression qu'il perd un peu le match à lui seul. Entre l'interception complètement fumée et le TD facile où Vontae Leach est totalement seul mais où il préfère lancer sur un type couvert dans la endzone juste derrière, il a pas vraiment brillé Flacco. Et là il a aucune excuse, car il a: une ligne offensive top10, un running back top3, le meilleur fullback de la ligue, 2 jeunes et talentueux TE (Pitta / Dickson) et un duo dynamique de receveurs avec Boldin (clutch receiver, très bon dans le slot et en yards after catch) et Smith (ultra rapide). Et sa moustache dégueux quoi.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: NFL   

Revenir en haut Aller en bas
 
NFL
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Forums publics (pour tous) :: FOOT US-
Sauter vers: